Víctor and Luis del Valle Piano duo

L’interprétation de Víctor et Luis del Valle a été magistrale. Virtuosité splendide, faculté inouïe de courir des risques et le style le plus sûr convergent en ces deux musiciens […] des sons à vous couper le souffle […] il est rare d’entendre des oeuvres de Mozart jouées de façon aussi convaincantes.
Stuttgarter Zeitung

Nous les attendions. Et ils sont arrivés avec le succès prévisible qu’ils suscitent [...] cette attente pour jouir d’un de ses concerts complet a valu la peine.
Málagahoy

Prodiges: beauté sonore et virtuosité dans leur prodigieuse et novatrice performance.
El País

Ils ont réussi à ce que deux pianos à queue nous donnent l'impression d’entendre l’Orchestre Philarmonique de Vienne
Panamá América- Epasa

Hardis, et non saccageurs, ces deux magnifiques respectent styles et techniques tout en laissant clairement s’élever leur propre voix, jeune et osée, vitale et pleine d’humour, expressive et musicale à plein.
La Provincia. Diario de Las Palmas de Gran Canaria

Presse

Juin. 13 2019

OPERA WORLD.- "Valderrama et Del Valle: des étincelles romantiques"

La violoniste Ana María Valderrama et le pianiste Víctor del Valle s'associent dans ce resplendissant enregistrement du label Eudora afin de réunir deux des plus belles œuvres de la littérature sonatique pour violon et piano du dernier romantisme, d'exigences techniques et expressives très similaires. : Sonate nº 3 de Johannes Brahms et la seule sonate composée par César Franck.
La conjonction miraculeuse entre les deux interprètes est évidente dans la première pièce qui ouvre le disque, l'énergique Scherzo de la célèbre Sonate FAE, celui écrit par Robert Schumann, Albert Dietrich et le très jeune Brahms, âgé de 20 ans, à qui l'on confia justement cette pièce mémorable que Valderrama et Del Valle font revivre ici avec une force totale. Les deux interprètes se complètent parfaitement dans ces œuvres où les deux instruments ont la même importance et où règnent les enlèvements et les développements lyriques et mélancoliques (Mélancolie est en fait appelée la belle et poétique pièce de Franck avec laquelle ce travail se termine).
Le violon de Valderrama, très timbré, à la luminosité rayonnante et aux chants ineffables, est associé au pianisme attentif de Del Valle, qui se mêle au chant de son compagnon avec discrétion et éloquence. À travers ces deux sonates, les deux interprètes respirent à l'unisson avec le résultat d'une étonnante fluidité et musicalité. Bref, il s'agit d'un enregistrement privilégié destiné à devenir la référence incontestée du répertoire sélectionné.
Germán García Tomás

https://www.operaworld.es/valderrama-y-del-valle-destellos-romanticos/

Avant